Dec 7, 2022

Editorial: SMRs Vital to Decarbonizing Heavy Industry and the Net Zero Solution

Countries around the world are grappling with the challenge of decarbonization and reaching net zero emissions by 2050. That’s only 27 years away. If we truly want children born today to inherit a healthier planet, we need to collectively pick up the pace.

The world urgently needs clean fuel alternatives that are carbon free, particularly for heavy industry and transportation which are some of the largest emitters. According to Canada’s Roadmap for Net Zero by 2050, Canada’s heavy industries like oil, mining, steel and cement production release even more greenhouse gases than the grid.

Many industrial processes depend on high temperature steam.  A global market study by management consultancy Roland Berger released in June 2022, found that the demand for industrial heat is projected to increase over 3.5x by 2050. Advanced small modular reactor (aSMR) technology, like the ARC-100, is vital to the path to net zero for this sector.

Advanced SMRs offer clean, extremely efficient energy, and in ARC’s case, the technology offers 30 years of proven safe operations. While other vendors are still focused on R&D, we’re proud to offer a pathway to pursue – right now –  like the recent announcement by the Port of Belledune and Cross River Infrastructure. ARC has been selected for the region’s planned Green Energy Hub, which proposes to use aSMR technology to generate a minimum of 1GW of zero-emission firm heat and power for industrial users at the port’s recently announced expansion. This ARC development will be the first industrial application of a Gen IV aSMR in North America and will offer a model for industrial decarbonizing across Canada and globally. 

The fact ARC was selected is an endorsement of the strength of our people’s expertise, the maturity of our technology and its many applications, not to mention the breadth of our trusted global partners like GE Hitachi and Hatch. Equally important, is our passion to get to work on implementing solutions that will decarbonize our planet in the fastest, safest and most sustainable way possible. Because the ARC-100 uses sodium as a coolant, it is able to operate at low pressure while efficiently producing an exceptional amount of heat or superheated steam. Its compact size (roughly the size of a large box store or city block) and modular components make it ideal to bolt onto an industrial site. Its 20-year refueling cycle means more reliable operations, fewer logistical challenges and reduced maintenance costs.

We’ve identified several industrial processes that can leverage the ARC-100 and over recent months our team has been crossing the globe responding to strong interest from business, government, and regulators. Our reactor is versatile and scalable, and will enable a path forward in many industrial sectors:

  • It can create clean fuels such as synthetic diesel, ammonia/hydrogen needed to make steel and cement, and power transportation
  • It can create clean process heat for heavy industry to replace heat generated by fossil fuels
  • It can provide the process heat and a distributed energy source to power paper mills and refineries
  • And since Canada’s road map for net zero by 2050 sees hydrogen playing a crucial role accounting for more than a third of projected energy use, our reactor is ideally suited for driving hydrogen production for mining and chemicals.

A whole new world of nuclear is here, ready to power a pathway to industrial decarbonization. If we want to protect the planet for future generations, the time to get started is now.

***

By William (Bill) Labbe 

Bill Labbe is the President and CEO of ARC Clean Technology Canada, a clean energy technology company developing the ARC-100, an advanced small modular reactor (aSMR) offering inherently safe, reliable, and economical carbon free power. ARC has offices in Washington DC and Saint John, New Brunswick.

The ARC-100 has been selected by New Brunswick Power for implementation on their Point Lepreau site with completion targeted for the late 2020s, which will make it the first grid-scale Generation IV advanced SMR deployed in Canada.

 

Le rôle des PRM dans la décarbonisation de l’industrie lourde et la carboneutralité

William (Bill) Labbe, président et chef de la direction d’ARC Clean Technology Canada

Les pays du monde entier s’efforcent de relever le défi de la décarbonisation et de la carboneutralité d’ici 2050, soit dans 27 ans à peine. Si nous voulons vraiment laisser aux enfants d’aujourd’hui une planète en meilleure santé, nous devons tous et toutes agir avec plus de célérité. 

Le monde a un besoin criant de carburants de substitution propres et sans carbone, surtout dans les secteurs de l’industrie lourde et des transports, qui sont parmi les plus grands émetteurs des gaz à effet de serre. Selon la feuille de route nationale pour la carboneutralité d’ici 2050, les industries lourdes du Canada comme les secteurs pétroliers, miniers, sidérurgiques et cimentiers émettent encore plus de gaz à effet de serre que le réseau électrique.

De nombreux processus industriels ont besoin de vapeur à haute température. Selon une étude de marché internationale du cabinet de conseil en gestion Roland Berger publiée en juin 2022, il est prévu que la demande de chauffage industriel soit plus de 3,5 fois plus élevée d’ici 2050. La technologie des petits réacteurs modulaires avancés (PRMa) comme l’ARC-100 est un élément incontournable dans l’atteinte de la carboneutralité de ces industries.

Les PRM avancés fournissent une énergie propre et extrêmement efficace et, dans le cas de l’ARC-100, 30 années de fonctionnement sûr et éprouvé. Les autres fournisseurs en sont encore à la recherche et au développement, mais ARC Clean Technology est fière d’avoir des solutions concrètes déjà en cours, notamment le projet de l’Administration portuaire de Belledune et de Cross River Infrastructure qui a récemment été annoncé. En effet, ARC Clean Technology a été sélectionnée pour le projet de Carrefour d’énergie verte de la région, qui propose de faire appel à la technologie des PRMa pour produire un minimum de 1 GW de chaleur et d’électricité sans émissions pour les industries qui s’installeront dans la nouvelle zone du port, qui sera bientôt construite. Il s’agira de la première application industrielle d’un PRMa de génération IV en Amérique du Nord et d’un modèle pour la décarbonisation industrielle au Canada et dans le monde.

Le fait qu’ARC ait été sélectionnée pour le projet témoigne de l’expertise de notre personnel, de la maturité de notre technologie et de ses nombreuses applications, et surtout de la portée de nos partenaires internationaux de confiance, comme GE Hitachi et Hatch. Ces forces n’ont d’égal que notre détermination à mettre en œuvre des solutions pour une décarbonisation la plus rapide, la plus sûre et la plus durable possible pour notre planète. Comme l’ARC-100 est refroidi au sodium, il peut fonctionner à basse pression tout en produisant avec efficacité une quantité exceptionnelle de chaleur ou de vapeur surchauffée. Sa taille compacte (à peu près la taille d’un magasin à grande surface ou d’un pâté de maisons) et ses composants modulaires facilitent son installation dans un terrain industriel. En outre, son cycle de rechargement de 20 ans se traduit par un fonctionnement plus fiable, moins de défis logistiques et des coûts d’entretien raisonnables.

Nous avons cerné plusieurs processus industriels qui pourraient profiter de l’ARC-100 et, au cours des derniers mois, notre équipe a parcouru le monde pour répondre au vif intérêt des entreprises, des gouvernements et des organismes de réglementation. Notre réacteur est polyvalent et évolutif, et saura définir la voie à suivre dans bon nombre de secteurs industriels:

  • Il peut produire des carburants propres comme le diesel synthétique, l’ammoniac ou l’hydrogène nécessaire à la fabrication de l’acier et du ciment, et peut aussi alimenter les transports
  • Il peut fournir à l’industrie lourde un chauffage industriel propre afin de remplacer le chauffage produit par des combustibles fossiles
  • Il peut fournir de la chaleur industrielle et une source d’énergie distribuée pour alimenter les papeteries et les raffineries
  • De plus, comme la feuille de route du Canada pour la carboneutralité d’ici 2050 prévoit que l’hydrogène jouera un rôle crucial dans le processus, comptant pour plus d’un tiers de la consommation d’énergie prévue, notre réacteur est le choix tout indiqué pour production d’hydrogène à l’intention de l’industrie minière et de celle des produits chimiques 

Il s’agit d’un tout nouvel univers du nucléaire, prêt à ouvrir la voie à la décarbonisation industrielle. Si nous voulons protéger la planète pour les générations futures, c’est maintenant qu’il faut s’y mettre.

*** 

Bill Labbe est président et chef de la direction d’ARC Clean Technology Canada, une entreprise de technologie axée sur l’énergie propre qui met au point l’ARC-100, un petit réacteur modulaire avancé (PRMa) offrant une énergie sans carbone, intrinsèquement sécuritaire, fiable et économique. ARC compte des bureaux à Washington (District de Columbia) et à Saint John (Nouveau-Brunswick).

Énergie Nouveau-Brunswick a sélectionné l’ARC-100 pour la centrale de Point Lepreau, un projet qui devrait être mené à bien vers la fin des années 2020. Ce sera le premier PMR avancé de génération IV de réseau à être mis en service au Canada.